Pratiques littéraires et culturelles

Responsable(s) de l’atelier: 
Lieu: 
DE-3230 (1440, rue Sanguinet, H2X 3X9)
Date: 
Vendredi, 25 Avril, 2014
Horaire: 
10h15 à 13h15
Journée affiliée: 

En marge de recettes éprouvées et d’une tendance à la transparence sémantique, et des productions pour très grands publics, la culture populaire a développé, dès les années 60, sa propre veine expérimentaliste qui s’est tantôt abreuvée ou distancée des avant-gardes et des pratiques autoréférentielles en culture savante, avant de développer sa propre constellation néobaroque (Calabrese, 1992). De plus en plus consciente d’elle-même, elle n’a désormais de cesse d’exposer ses propres mécanismes et ses propres codes, avec ou sans arrière-plan critique. On tâchera de recueillir les efforts théoriques effectués à la suite de cette mouvance afin de la replacer dans des cadres conceptuels et historiques plus vastes.

On tentera ainsi de mesurer les effets pragmatiques et sociaux de la métapop (Dunne, 2010) qui agit souvent comme un révélateur du degré d’implication des spectateurs dans l’interprétation des textes et de leur volonté d’affronter et d’analyser le caractère potentiellement aliénant de la fiction de masse. Il s’agira aussi de comprendre la spécificité des fictions réflexives populaires, qui ne procèdent pas de simples transferts ou d’adaptations des régies empruntés à leurs précurseurs savants. Enfin, on se tournera vers l’avènement d’une métafiction de grande consommation en tant que mise en crise du caractère subversif de la réflexivité, non seulement dans la fiction populaire, mais aussi dans la littérature et le cinéma de production restreinte.

 

Liste des communications: