Évolution du monstre : un imaginaire de la différence

Responsable(s) de l’atelier: 
Lieu: 
DE-2550 (1440, rue Sanguinet, H2X 3X9)
Date: 
Jeudi, 24 Avril, 2014
Horaire: 
10h15 à 13h15
Journée affiliée: 

La question du monstre et de la monstruosité est vaste : de la métaphore révélant le monstre moral (individuel ou collectif) jusqu’à la représentation de l’être monstrueux comme hapax, signalant une singularité absolue à cause d’anomalies particulières, sans oublier l’association de cette figure avec le surnaturel. Les monstres ont toujours existé, ont toujours fait parler (ont toujours apeuré) et l’imaginaire du monstrueux remonte à l’Antiquité – et peut-être, déjà, aux peintures de Lascaux. Bien sûr, la norme évolue et la figure du monstre se voit tributaire de modifications culturelles. Cet atelier voudrait s’intéresser au monstrueux du point de vue de l’imaginaire de la science, c’est-à-dire en portant l’attention en priorité sur le monstre « créé ». Du clone au posthumain, du cyborg au greffé en passant par le « mutant génétique », il existe un imaginaire du monstre qui provoque la peur comme l’admiration par le constat que la science peut modifier la nature humaine. La fiction traduit depuis longtemps craintes et fantasmes par rapport à l’être artificiel. C’est ce que cet atelier voudrait interroger.